Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 janvier 2020

Expositions 2020 - Centre d'art contemporain de la Matmut

téléchargement.png

PROGRAMMATION 2020 :

  •       Denis Darzacq

10.01.2020 – 05.04.2020

Issu du photoreportage, Denis Darzacq, que semble tarauder l’obsédante question du vivre ensemble, dresse patiemment une véritable fresque des nouvelles réalités urbaines et des problématiques liées à l’appréhension des territoires de la cité par les foules, les groupes ou les individus isolés. Guidé par une extrême curiosité, il part, à la manière d’un arpenteur des villes et de leur périphérie, à la rencontre d’univers ou de tribus qu’il connait peu ou mal mais auxquels le relie une forme personnelle de proximité. Il tente d’en percevoir puis d’en traduire plastiquement la dimension poétique ou seulement singulière. Une quête qui se double d’une attention extrême portée aux différents modes d’inscription des corps dans l’espace citadin. Renonçant à s’appuyer sur les conventions de la représentation du réel, Denis Darzacq invente pour chacune de ses « rencontres » une forme spécifique de mise en scène, un regard photographique particulier, qui révèle en creux ce que le seul reportage peine souvent à traduire : des codes, des rêves, des non-dits, qui affirment la présence de chaque « un » dans la multitude. 

Dates visites :

-       Visites commentées : dimanches 19 janvier, 8 mars et 5 avril 2020, à 15h

-       Visite en famille : dimanche 22 mars 2020, à 15h

-       Visite en audiodescription : dimanche 23 février 2020, à 15h

-       Visite commentée par l’artiste et dédicace du catalogue : dimanche 2 février 2020, à 15h

Les visites sont gratuites et maintenant sur inscription (dans la limite des places disponibles)

  •       Bae Bien-U

11.04.2020 – 20.06.2020

Bae Bien-U exerce l’art de la photographie depuis une quarantaine d’années. Aujourd’hui, il est devenu incontestablement le plus grand photographe coréen. Reconnues dans le monde entier, ses œuvres au langage universel reflètent avant tout la préoccupation du peuple coréen à vivre en harmonie avec la nature. Bae Bien-U photographie en mode panoramique une nature en perpétuel mouvement. Ses séries emblématiques sur les arbres sacrés, l’océan et les Orums - collines volcaniques d’une île coréenne, encouragent l’esprit du spectateur à faire une pause pour mieux s’évader et méditer dans ce paysage.

  •       Florent Lamouroux

L'impermanence de nos horizons

27 juin – 27 septembre 2020

Le travail de Florent Lamouroux se caractérise par une pratique active et réactive qui, répondant aux images absurdes du monde par des parodies plus grotesques encore, aborde notamment les thèmes de l’altérité, de l’identité et de l’uniformisation de nos comportements. Rejouant avec ironie les stéréotypes de nos sociétés l’artiste s’attache ainsi à contredire l’ordre établi, privilégiant toujours l’économie de moyen et utilisant la moquerie comme arme et le simulacre comme moyen d’expression. Outre ces sculptures et objets détournés, le travail de Florent Lamouroux aborde également les champs et les médiums de la performance, de la photographie et de la vidéo.

L’exposition L’impermanence de nos horizons rassemble des œuvres anciennes et récentes autour de la notion de paysage et de corps qui l’habite. Comme les impressionnistes, l’artiste recueille et retranscrit une image du monde en mouvement. Ainsi, la lumière changeante et sa représentation permet de témoigner de la notion de temps qui passe.

  •       Sabine Pigalle

3 octobre 2020 – 3 janvier 2021

Sabine Pigalle, artiste visuelle privilégiant le medium photographique, s’inscrit dans la mouvance d’une nouvelle génération qui naviguent aux frontières troubles de la réalité et de la fiction. Les principaux axes de son travail interrogent les mythes, le patrimoine, la notion temporelle, la mémoire collective, et se concentrent autour du portrait traité comme représentation d’archétypes décalés. Apparentée au mouvement de la Post-photographie, elle produit des œuvres transversales qui hybrident peintures et photographies, art ancien et art contemporain, figuration et abstraction.

Les commentaires sont fermés.