Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 juin 2014

nouvelle exposition au centre d'art contemporain

Entracte

Pierre Antoniucci

 

Antoniucci.JPG

L’exposition est ouverte du 12 juillet au 5 octobre 2014,

du mercredi au dimanche, de 13h à 19h.

Fermée les jours fériés

Entrée libre

 

au centre d'art contemporain

de Saint-Pierre de Varengeville

 

- Visites commentées / Dimanches 27 juillet, 10 et 31 août, 21 septembre et 5 octobre 2014 à 15h, entrée libre

- Ateliers pour enfants / Mercredis 23 juillet, 6 et 27 août, 17 septembre et 1er octobre 2014 et samedis 26 juillet, 9 et 30 août, 20 septembre et 4 octobre 2014 à 14h, gratuits, inscriptions au 02 35 05 61 71

 - Catalogue en vente au bénéfice de la Fondation Paul Bennetot (20 EUR) au Centre d’Art Contemporain de la Matmut ou sur demande en remplissant le formulaire de contact sur www.matmutpourlesarts.fr  

 

 - Groupes / La réservation est obligatoire pour les visites en groupe, avec ou sans conférencier

Les groupes sont admis uniquement sur réservation au 02 35 05 61 71, du mercredi au dimanche de 13h à 19h

 

Pour en savoir plus sur l'artiste et ses oeuvres : 

 


Pierre Antoniucci avec Entracte nous entraîne dans une   exposition où plusieurs thèmes s’entremêlent. C’est au croisement des formes, des techniques et des figures que commence cette déambulation dans l’immobilité et le silence des représentations.  « Voir » demande cet arrêt, ce silence. La vision s’épanouit dans cet apaisement. Ce qu’il dit et rassemble d’une autre manière : « chaque tableau est comme une parole coupée ».  A chacun alors d’interpréter l’énigme des images dans ce silence gagné sur l’échange sans fin et la conversation infinie.

 

L’exposition se compose de peintures, de sculptures, de dessins de photos, photocopies et d’un film en cours de tournage qui esquisse une présentation parallèle de l’exposition.

 

Elle comporte plusieurs chapitres :

·         Les grands portraits, les géants (ceux qui regardent l’horizon par dessus nos têtes), dont quatre montés deux par deux sur des chariots mobiles vont s’animer en tournoyant très lentement sur eux-mêmes, jouant malicieusement contre l’essence même du pictural : l’immobilité,

·         Les silhouettes noires (des figures à contre-jour qui disparaissent la nuit venue), des tableaux de 92 x 65 cm chacun monté en caissons deux par deux pour faire un jeu de cubes, images évoquant le récit du Woyzeck de Bùchner et le coup de pied de la folie dans l’ordre des cubes,

·         La figure double, jeune fille à son miroir,

·         Les animaux sages, sorte de jouets cubistes qui se placent devant des toiles abstraites,

·         La barque des temps morts,

·         Les tapis de mille fleurs du haut Moyen-âge où gisent des goyas sans yeux, des fruits en carton et un ciel suprême où gravite un vide unique, abri de toutes ces figures…

 

Dans ces espaces imaginaires rien n’est sûr et toutes ces figures peuvent nous entraîner, par le jeu de métaphores, à questionner nos conditions ou entrer, impromptu, dans l’angle d’un poème.

 

Centre d’Art Contemporain de la Matmut

425 rue du château

76480 Saint-Pierre-de-Varengeville

Tél. : +33 (0)2 35 05 61 73

Email : contact@matmutpourlesarts.fr       

Web : www.matmutpourlesarts.fr     

Les commentaires sont fermés.