Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 octobre 2013

Compte rendu du conseil municipal du 7 octobre 2013

Programme voirie 2014, mise en place du système de paiement en ligne « TIPI »,  achat de terrains pour l’aménagement de chemins piétons et voies vertes,  projet de nouveaux locaux pour l’accueil de professionnels de santé ... font partie des point qui ont été étudiés au cours de ce conseil municipal. Pour en savoir plus et consulter les autres points étudiés, cliquez ici : conseil municipal du 7 octobre 2013.docx

Commentaires

pourquoi le conseil municipal valide des contrats qui son déjà signés depuis plusieurs semaines ? Première expérience je veux bien mais pour travailler auprès d'enfants l’expérience doit commencer pas le respect et la gentillesse auprès d'eux (car menacer des enfants de les marquer en mairie car ils n'on pas manger le contenu de leur assiette je trouve ça aberrant).

Écrit par : jessyca | mardi, 15 octobre 2013

Bonjour,

Afin de permettre une meilleure réactivité dans la gestion du personnel, le Conseil municipal a voté, comme c'est habituellement le cas dans la majorité des communes, la Délibération n° 12/10/04 du 01/10/2012 autorisant Madame le Maire à créer par décision du Maire, des contrats de remplacement, occasionnels, saisonniers et contrats aidés. Le Conseil municipal doit par la suite prendre une délibération pour valider ces contrats.

Par ailleurs, nous vous précisons que les contrats aidés dont vous faites mention sont des contrats signés aux Espaces Verts et non aux écoles.

Enfin, nous vous invitons à faire précisément connaître en mairie la situation que vous évoquez au restaurant scolaire afin que nous puissions déterminer la réalité des faits. Nous vous précisons cependant qu'à l'issue des vérifications que nous réalisons systématiquement, il s'avère que dans la grande majorité des cas les enfants finissent souvent par reconnaitre avoir déformé la situation pour minimiser un éventuel manquement au règlement de la cantine. Nous attirons également votre attention sur l'intérêt pour l'enfant de réponses concordantes de la part des "adultes" (agents, enseignants, parents, etc.) en cas de manquements à ce règlement ou aux règles de vie en collectivité.

Cordialement

Écrit par : LA MAIRIE | mardi, 15 octobre 2013

Je trouve malheureux que tout les efforts de la commune sur la protection, la rénovation, l'innovation (le haut débit pour tous), la sécurité, l'aménagement, ne concerne que le haut de Saint Pierre et pas le bas. La cavée Saint Gilles doit compter bien plus de passages de véhicules que certaine rue de Saint pierre, sans compter la vitesse.
Les trous dans la route ne sont plus un problème, les trottoirs impraticables, les places de stationnement absentes.
En 1 an,
4 accidents dans la cavée, plus les accidents de la route de l'austreberthe.(accrochage, face à face, collision provoquant une fuite de gaz...)
Des animaux écrasés,et une centaine de frayeurs en sortant de chez nous avec nos enfants.
Mais nous paierons nos impôts comme tous le monde ne vous inquiétez pas...

Écrit par : roussel | mardi, 15 octobre 2013

Bonjour,

Lorsque la commune annonce ou réalise des aménagements dans un secteur de la commune, il est systématique, et même compréhensible, que des habitants d'un autre quartier sollicitent de nouveaux investissements car "payant les mêmes impôts".

Le budget communal ayant ses limites, du fait notamment que les taux communaux n'ont pas évolué depuis une dizaine d'année et que les dotations de l'état diminuent régulièrement, il est cependant nécessaire, comme toutes les collectivités, de réaliser des arbitrages dans les dépenses.

Concernant cette redite que le centre bourg serait privilégié par rapport aux hameaux des vallées, nous vous rappelons le programme d'actions en cours avec l'importante réfection des trottoirs réalisée route de Barentin pour 90.000 €, le renforcement prochain de la signalisation routière au Paulu avec notamment la mise en place d'une double ligne blanche et le rehaussement du rond-point ainsi que l'implantation d'un nouvel arrêt de bus côté habitations qui sera a priori protégé par l'installation de coussins berlinois. Ces aménagements sont d'ailleurs le fruit de très nombreuses études et réunions avec le Département, la CREA, les services de gendarmerie, etc. mobilisés à la demande de la mairie.

Pour le haut débit, nous vous rappelons que la décision de réaliser des travaux sur le réseau dépend d'une entreprise (France Telecom). Un courrier a d'ailleurs été envoyé par Madame le Maire afin de demander si des investissements étaient prévus pour notamment améliorer la desserte de la vallée de l'Austreberthe, d'ailleurs longtemps mieux desservie en débit internet que le plateau du fait de leurs branchements sur les réseaux plus performants de Villers-Ecalles ou Duclair.

Suite à vos remarques, Madame le Maire a demandé un rapport aux services municipaux sur l'état de la voirie de la Cavée St Gilles. La mise en place d'un comptage routier sera également étudiée. Toutefois vous comprendrez, et même si les impôts communaux sont payés par tous, que les habitants ayant acheté ou loué, en toute connaissance de cause et souvent pour un prix moindre, un immeuble isolé ou situé le long d'une route départementale dangereuse, dans un virage ou sur un terrain dénivelé, etc. ne pourront jamais prétendre à bénéficier de commodités ou de services tout à fait identiques à d'autres habitants plus dans le centre bourg.

Cordialement

Écrit par : La mairie | mercredi, 16 octobre 2013

Merci pour cette réponse rapide. Nous sommes tout à fait conscient que nous ne pourrons jamais bénéficier des mêmes commodités et services que les habitants du centre. Mais le point sur lequel j'insiste est la grande insécurité de la cavée Saint Gilles (qui n'est pas une route départementale) et qui ne compte pourtant que 6 maisons, le nombre de véhicules qui montent et descendent et surtout la vitesse sont impressionnant. L'année dernière nous vous avions déjà fait part de notre inquiétude, mais malheureusement nous n'avions jamais eu de réponses. Nous n'avons aucune idée du prix des travaux de voirie mais je pense qu'un simple dos d’Âne pourrait déjà en ralentir plus d'un.

Merci à Madame le Maire par avance pour les améliorations que vous pourrez apporter.

Cordialement

Écrit par : roussel | mercredi, 16 octobre 2013

Bonjour.
En dernière réponse j'ai lu:"l'installation de coussins berlinois".
Est-ce les coussins berlinois qui ont été retiré rue de la mare Capelle sur le troncon entre la rue du château et la route du candos ?

cordialement.

Écrit par : BOUS | jeudi, 31 octobre 2013

Bonjour,

Concernant le tronçon de voirie que vous évoquez, une étude de circulation a été dernièrement réalisée, comme indiqué dans le compte rendu du dernier Conseil municipal (*).

Il s'avère que les vitesses constatées ne sont généralement pas excessives avec dans les deux sens 37 km/h de moyenne et une vitesse V85 de référence de 48 km/h. Quelques vitesses relevant de l'incivilité routière ont néanmoins été enregistrées.

Cette étude sera prise en compte dans la priorisation des demandes de travaux dans le cadre d'un prochain groupement de commande Voirie.

(*) Résultats des études de circulation Rue de la Mare Capelle entre la Route du Château et la Route de Candos : environ 140 véhicules par jour empruntent dans chaque sens cette portion de la Rue de la Mare Capelle. Si une quinzaine de véhicules par jour est enregistrée à 70 km/h et 2 véhicules à 90 km/h, la vitesse moyenne est de 37 km/h et la vitesse de référence V85 de 48 km/h dans les deux sens.

Cordialement.

Écrit par : LA MAIRIE | lundi, 04 novembre 2013

Bonjour.
Ma question était où sont les coussins berlinois et leurs panneaux qui étaient positionnés rue de la mare capelle? Je pensais qu'il avait été prévu de les installer ailleurs.
Cordialement.

Écrit par : BOUS | vendredi, 08 novembre 2013

Bonjour,
Il s'agit bien de nouveaux coussins berlinois.
Cordialement

Écrit par : LA MAIRIE | vendredi, 15 novembre 2013

Ne pourrait-on pas installer les coussins berlinois qui se situaient rue de la mare Capelle sur la voirie de la Cavée St Gilles ?

Écrit par : Bous | lundi, 25 novembre 2013

Article du "Courrier des Maires" :

Edition du 2 Décembre 2013

L’Arcep souhaite améliorer l’accès des abonnés ADSL à la télévision en zone non dégroupée.
Beaucoup de communes éligibles aux offres ADSL ne bénéficient aujourd’hui toujours pas d’un accès à la télévision alors même que les conditions techniques le permettraient. Cette absence de « triple play », offre comprenant Internet + téléphone + TV qui correspond à la « norme » d’un haut débit de qualité, est due à la réglementation. Ces abonnés sont en effet desservis par des répartiteurs non dégroupés, gérés par un seul opérateur (Orange), chez lesquels s’appliquent des restrictions destinées à éviter la création d’une situation avantageant l’opérateur historique.

Lors du colloque annuel de l’Avicca le 26 novembre, Pierre-Jean Benghozi, membre du collège de l’Arcep, a reconnu que « ces restrictions étaient difficilement compréhensibles pour les collectivités et le grand public ». Il a annoncé qu’à l’occasion de la révision périodique du cadre de régulation applicable aux marchés fixes, l’Arcep réfléchissait à des aménagements avec trois pistes étudiées.
Première solution, l‘extension géographique du dégroupage. C’est la plus « efficace » mais, dans la mesure où ces répartiteurs non dégroupés concernent peu de lignes, elle est assez difficile à mettre en œuvre.
La seconde solution consisterait à autoriser les opérateurs alternatifs à offrir certains services audiovisuels comme la « télévision de rattrapage » ou la TV à la demande.
Enfin l’Arcep réfléchit à établir un « cercle vertueux » en permettant à Orange d’ouvrir la télévision sur certains répartiteurs, en calant ce rythme d’ouverture sur celui des répartiteurs dégroupés par les opérateurs alternatifs.
Ce nouveau cadre réglementaire est en cours d’arbitrage et devrait être mis en œuvre à partir de la mi- 2014.

Écrit par : LA MAIRIE | mardi, 03 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.