Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 janvier 2009

Le Mess des officiers du camp TWENTY GRAND

Le Mercredi 9 Mai 1945, lendemain de l'Armistice, Monsieur Louis ROBIN, Maire, et le Conseil Municipal de Saint Pierre de Varengeville recevaient officiellement le Colonel LAMBERT, Commandant du Camp "TWENTY GRAND" et lui adressaient le message suivant: "Au lendemain du jour mémorable qui a marqué officiellement pour les alliés la fin de "la guerre la plus cruelle que l'humanité ait jamais connue, la Municipalité de Saint-Pierre-de-Varengeville est heureuse et fière d'accueillir en son hôtel de Ville, Monsieur Le Colonel LAMBERT, Commandant de l'unité américaine, cantonnée au camp du Bourg Joly. Elle lui adresse l'expression de sa vive amitié et lui demande de bien vouloir apposer sa signature sur le registre des délibérations du Conseil Municipal. Elle saisit cette occasion pour adresser son souvenir ému à la mémoire du grand citoyen Franklin ROOSEVELT, dont les idées de justice et de liberté ont triomphé de la barbarie du peuple germanique comme ils triompheront de l'esprit de conquête du peuple japonais.

Le camp "TWENTY GRAND ", comme les autres camps américains, disparut en Février 1946.
Le 2 Février 1946, la Municipalité de Saint-Pierre-de-Varengeville menée par son Maire, Monsieur Raymond FAUDEUX, reçut le Commandant du camp "TWENTY GRAND": " Le 2 Février 1946 En ce jour, la Municipalité reconnaissante est heureuse de prouver ses plus vifs sentiments de gratitude à Monsieur Le Major Charles CODDINGTON, Commandant du camp américain "TWENTY GRAND" de Saint-Pierre-de-Varengeville qui a comblé la population et les enfants de la commune de bienfaits et lui demande de lui faire l'honneur, avant son départ, d'apposer sa signature sur le présent registre des délibérations du Conseil Municipal ".

Le Camp "TWENTY GRAND") ferma le 6 Février 1946 à 18 heures.

En Juillet 1946, s'y déroula le repas des anciens. Restauré en 1985, l'ossature du bâtiment est d'origine.


Aujourd 'hui, il ne restait plus comme traces de cette ville éphémère que les arbres gravés qui longent la Route de Duclair (coupés en 2009) et la Salle des Fêtes (mess des officiers reconstruite au centre du village).

Commentaires

est t'il possible d'avoir quelques noms des américains gradés à l'état major du camp twenty grand au chateau Lebreton à st pierre de varengeville, hors mis charles coddington et le colonel Lambert.
merci de pouvoir m'aider dans mes recherches.

Écrit par : delaunay | vendredi, 10 mai 2013

Les commentaires sont fermés.