Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 janvier 2009

L'école Georges Brassens

Lors de sa séance de Septembre 1997, le Conseil Municipal émettait un avis favorable sur un regroupement scolaire au sein de notre commune. Cette décision prise dans l'intérêt pédagogique des enfants avait pour effet d'annuler la fermeture d'une classe décidée par l'Inspection Académique à l'école Germaine Coty, mais elle entraînait la fermeture de la classe unique de l'école Georges Brassens du Paulu.
C'est une page de l'histoire de notre commune qui s'est tournée ce jour-là.

Au tout début de ce siècle, il existait au Paulu, près de la rivière, une petite école privée tenue par des religieuses, qui y accueillait les garçons jusqu'à 7 ans et les filles jusqu'à 12 ans. La construction d'une école publique au Paulu est évoquée pour la première fois par le Conseil Municipal en 1908 : " Le Conseil considérant que la vallée du Paulu comporte 365 habitants pour Saint-Pierre-de-Varengeville et qu'avec Saint-Paër on obtient un chiffre supérieur à 500 habitants... qu'il y a lieu de prévoir que prochainement il serait indispensable d'édifier dans la vallée à frais communs pour les deux communes un groupe scolaire comprenant une école de garçons et une école de filles pour remplacer l'école privée, la vallée étant éloignée de 3 krn des écoles publiques.


Le Conseil Municipal de Saint-Paër ayant refusé de participer à la construction d'une école dans ce hameau, le Conseil de Saint-Pierre décide en 1909 de la construire seul.


En 1910, le Conseil fixe la superficie du terrain nécessaire à 2000 m2 et arrête son choix sur un herbage situé au bord de la rivière appartenant à Alexandre PIGACHE, propriétaire d'un moulin à grains au Paulu (appartenant actuellement à Monsieur et Madame WARNET). Lors des inondations des 23 et 24 Juillet 1910, ce terrain ayant été inondé, le Conseil décide de choisir un terrain situé sur la côte face au premier. En 1911, une parcelle de 2388m2 appartenant à Monsieur Léon HERMIER d'Ambourville, est estimée à 1.800,00 francs; le propriétaire en demande 2.675,00 francs, En 1912, Monsieur HERMIER consent à vendre son terrain pour 1.800,00 francs. Le projet de construction du groupe scolaire est estimé à 41.150,00 francs, mobilier compris. La même année, le projet est modifié par l'adjonction d'une classe enfantine. En 1914, le projet est définitivement adopté: la dépense est fixée à 46.815,00 francs. Le choix de l'architecte est fait, il ne reste plus qu'à effectuer l'adjudication mais la déclaration de guerre stoppe net la procédure. Ce n'est qu'en Novembre 1918 que ce projet sera à nouveau abordé en Conseil.


Le Préfet demande si les intentions de la commune concernant la construction d'une école au Paulu sont modifiées. Le Maire lui répond que l'adjudication n'a pu avoir lieu, que l'architecte désigné est décédé en Décembre 1914 et que l'emprunt n'avait pas été contracté, néanmoins le Conseil se prononce sur le maintien du projet mais considérant qu'il y a lieu de désigner un nouvel architecte, que compte tenu de l'augmentation des prix, l'emprunt projeté serait insuffisant, je laisse le soin au Conseil Municipal qui sera élu dans les prochains mois de statuer sur ce dossier.
En 1925, le Maire informe le Conseil que l'Etat n'est pas disposé à accorder des subventions pour des constructions nouvelles. Il est donc décidé d'attendre. En Août 1925, le Préfet relance le Conseil en insistant sur la nécessité de construire une école à 2 classes qui serait fort utile aux habitants de la vallée sous réserve que Saint-Paër paie sa quote-part, En 1929, le Conseil de Saint -Paër refuse à nouveau toute participation. En 1931, le nombre des enfants du hameau âgés de 5 à 13 ans est d'environ 70. Il est décidé la construction d'une école de 2 classes sur un terrain appartenant à Monsieur THIERRY pour un montant de 30.000,00 francs. En 1932, le projet est estimé à 375.000,00 francs. Il sera subventionné par l'Etat et couvert par un emprunt sur 30 ans. L'école est inaugurée le 17 Septembre 1933 par Hippolyte DUCOS, sous-secrétaire d'Etat à l'Education Nationale. Le vin d'honneur et le banquet ont coûté 2.500,00 francs!

J.P. HERVIEUX Source: R. VOITARD " Varengeville à travers les âges" (non publié)

Les commentaires sont fermés.