Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 janvier 2009

Histoire du camp TWENTY GRAND

"Twenty Grand" était le nom d'une cigarette Américaine (une marque). La compagnie n' existe plus depuis la fin de la guerre. Les premiers soldats américains apparurent à Saint Pierre de Varengeville à l'automne 1944. En Novembre 1944, des Américains s'installèrent au Château LE BRETON (actuel Château de la MATMUT). Ils y demeurèrent jusqu'à la semaine précédent Noël 1944 ; ils partirent ensuite en direction des Pays Bas. Ils employaient du personnel français. Des Américains occupèrent à nouveau le château dès le mois de Janvier 1945.
Ce camp, comme les autres, conçu selon les normes définies par l'armée américaine, était une véritable ville, vivant sur elle-même. Le camp poussa en quelques jours avec les méthodes, la vitesse et l'ampleur des moyens qui sont de règle aux Etats Unis. Le camp fonctionnait nuit et jour, 24 heures sur 24 heures.
Pour niveler le terrain, des énormes engins de chantier etaient sans cesse en mouvement. Les Américains utilisèrent des gravats provenant des bombardements de Rouen. 'Un ballet de camions amena des centaines de tonnes de gravats selon le trajet suivant: - Rouen; Canteleu; Saint-Martin-de-Boscherville ; La Fontaine; Camp " Twenty Grand" ; Saint-Pierre-de-Varengeville ; La Maine; Rouen. Ces camions circulaient nuit et jour à très grande vitesse sans se soucier des moindres règles de sécurité.

Avant la guerre, la montée de l' Anerie, qui relie le Hameau de l'Anerie, situé au bord de la Seine, à la RD 43, n'était qu'un simple et modeste chemin rural. Les Américains l'élargirent et l'empierrèrent afin de permettre le passage de leurs véhicules. Ils utilisèrent des matériaux qu'ils allaient chercher aux carrières de Jumièges. Il existe aux Sablons, à la limite des communes de Jumièges et Mesnil-sous-Jumièges, une " Rue des Américains".

 

Inauguration de l'exposition Camp "Cigarette"

Le Camp "TWENTY GRAND" se mit en place en Décembre 1944. Il était l'un des trois premiers camps créé par l'armée américaine. Il fut le premier à être appelé d'une marque de cigarettes, suite à la réunion du entucked. Il avait une capacité de 20 000 hommes mais reçu certains jours, d'après les témoignages, plus de 30 000 hommes. Le camp "TWENTY GRAND" s'étendait sur plusieurs dizaines d'hectares de part et d'autre de la RD 43, reliant Saint-Pierre-de- Varengeville à Duclair, du Bourg Joly, au delà de la Croix de l'Epine.

Le camp "TWENTY GRAND" était réservé aux hommes réformés de l'Armée Américaine, c'est à dire, les hommes de plus de 42 ans et ceux, quelque soit leur âge, qui avaient obtenu un certain nombre de points. Il existait, en effet, dans l'Armée Américaine, un système de points fort ingénieux: chaque mois passé dans l'Armée comptait un point; chaque enfant jusqu'à trois ans comptait 12 points; chaque décoration donnait 5 points.

Le camp "TWENTY GRAND ", comme les autres camps, comportait des rues, des dizaines de kilomètres de canalisations desservant l'eau, des tentes et des bâtiments en dur, une chapelle, des commerces, des ateliers de réparations mécaniques, un théâtre, un cinéma.

Le foyer du camp, le Red Cross, fut récupéré par la Commune de Saint-Pierre-de-Varengeville en 1946. Démonté puis remonté dans le Bourg, c'est l'actuelle Salle des Fêtes de la Commune.

Commentaires

je recherche mon père biologique ayant appartenu au camp de " twenty grand " à st pierre de varengeville.Il appartenait à l'état major situé au chateau le breton.

Écrit par : delaunay james | lundi, 01 avril 2013

Les commentaires sont fermés.