Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 janvier 2009

Comment s'habillait-on à St Pierre à l'époque de la révolution ?

Tout d'abord il convient de préciser que les gens de cette époque exerçaient souvent une dou ble profession tenant compte de la situation géographique de leur habitaiton; ils tiraient leurs ressources à la fois du fleuve et de la terre: Capitaine de navire ou simples marins, voiturier d'eau-laboureur, pêcheur-laboureur, voilier-marchand de cidre...
Leur tenue vestimentaire variait avec leurs revenus modestes.

Le costume des femmes est traditionnel et ne diffère guère de celui des régions voisines: elles portaient un corps de drap et d'étamine brun noir, des jupes de froc, de molleton, de belinge de serge de couleur bleue ou de siamoise rayée, de camisoles d'espagnolette rouge ou d'indienne doublée, de molleton (ces camisoles se sont appelées carmagnoles dans la région de DUCLAIR dans les années suivantes), des mouchoirs de cou, de mousseline ou d'indienne bleue à mouches. Elles étaient le plus souvent chaussées de sabots plus rarement de souliers.
A l'inverse des autres régions du Pays de Caux, le bonnet cauchois n'était pas porté dans la région de DUCLAIR. Les femmes étaient coiffées de marmottes dont le volant était beaucoup plus large que celui de la marmotte de FECAMP; ces marmottes étaient également appelées bavolet à ROUEN et au VAL de la HAYE. Il s'agissait d'une cornette portée sur un béguin mais dont la large bande est repliée vers le haut de telle façon qu'elle cache le fond. Un second et savant pliage ramenait les extrémités sur la tête, pliage qui variait selon les localités.

Les hommes portaient des chemises de toile de lin ou de chanvre, des camisoles de froc, des culottes de toile, des bas de laine ou des guêtres, un mouchoir de toile autour du cou, un gilet de molleton de froc ou de basin et parfois un habit de velours. Ils étaient chaussés de sabots ou de galoches, plus rarement de chaussures. Ils étaient coiffés d'un chapeau de feutre dit "rond" à bords larges ou d'un bonnet de laine.

Voici donc comment on s'habillait dans la région de DUCLAIR à l'époque de la REVOLUTION.

CORPS: corset
CAMISOLE: corsage: pour les femmes: corsage vêtement court à manches se portant sur la chemise pour les hommes: vêtement taillé dans un tissu épais.
MOUCHOIR DE COU: pour les femmes: fichu, mouchoir croisé dans le décolleté
Drap, étamine, froc, molleton, belinge, serge, siamoise, indienne, espagnolette, mousseline, basin : tissus employés dans l'habillement.

D'après Histoire du Costume Populaire en Normandie de Marguerite Bruneau

Les commentaires sont fermés.