Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 août 2009

Notre commune à travers les ages

Il nous faut jeter un dernier regard sur la Révolution avant de clore cette année qui célèbre son Bicentenaire.
Dans le n° 27 de juillet 1989, j'ai exposé le contenu des cahiers de Doléances de nos deux paroisses. Je voudrais relater ici quelques Incidents qui ont marqué notre région pendant cette période troublée.

A la vérité, sur St Pierre de Varengeville on ne trouve rien. Les registres des délibérations ont disparu. Cependant on sait deux choses: notre village s'appelle Varengeville la Montagne et Varengeville l'Egalité puisqu'il comporte toujours deux paroisses.
On sait aussi que le Syndic (ainsi s'appelait le Maire) est Charles Delafenêtre. Il dirige le village avec le concours du seigneur Messire Vincent Raoul Louis Duval, baron de Beaumets et du curé, l'abbé Barette. Quelques notables choisis par eux apportent leur aide. Des incidents, par contre, se sont produits à Duclair et Maromme. En 1789 Il existe à Duclair, comme ailleurs, une garde nationale chargée du maintien de l'ordre. En août 1989 le Tambour refuse de battre la caisse pour appeler les volontaires patriotes. L'homme et l'instrument sont mis en fourrière .
A Maromme , Il s'agit d'accrochages dans la côte de la Vallette entre des bandes armées affamées et des convoyeurs de blé. La première voiture est attaquée dans le haut de la côte, une deuxième à mi-côte, une troisième un peu plus loin. Le lendemain un autre convoi est pris d'assaut par 2000 personnes, en majorité des femmes... Ces manifestations de colère se sont déroulées le 11 et 12 Juillet 1789 et disent bien la misère du peuple à deux jours de la prise de la Bastille.
La paroisse de Roumare a eu son martyr: le curé Inferney de Bures a été guillotiné pour avoir refusé de signer la Constitution civile du Clergé.

La plupart de ces informations proviennent du petit fascicule que vient d'écrire Jean Pierre Hervieux à l'occasion du Bicentenaire. Tous ceux qui s'Intéressent à notre commune et à son passé, le liront avec Intérêt. Il est en vente, à la Mairie, au prix de 20 F au profit du Centre Communal d'Action Sociale.

Thérèse ROGER

Les commentaires sont fermés.