Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 août 2009

Les arbres de la Liberté

La Plantation des arbres de la Liberté est une fête datant de l'époque révolutionnaire. Cette nouvelle fête ne fit pas l'unanimité et une partie de la population refusa d'y participer, toutefois, les révolutionnaires ont donné de la plantation de l'arbre de la liberté une image idyllique et symbolique.
La tradition du "Mai" ou "Mai d'honneur" est une coutume fort ancienne. Le Mai est un mât en bois, arbre ébranché dont on ne conserve que la tête, que l'on plante le premier jour du mois pour fêter le renouveau printanier. Sous l'ancien régime, un mai d'honneur était placé devant la porte du seigneur par les villageois ou devant la maison des élus en marque de respect Cette tradition s'est perpétuée dans certaines régions: dans les départements du Centre et Sud-Ouest nous trouvons actuellement des mâts enrubannés portant un écusson "gloire à notre élu". Cette coutume n'a pas court en Normandie. La révolution a repris cette tradition pour l'appliquer à l'amour de la Liberté.

Le premier arbre de la liberté aurait été planté à SAINT GAUDENS (Vienne) en Mai 1790 par Norbert PRESSAC, Curé de la paroisse, le jour de l'organisation de la Municipalité. Il s'agissait d'un jeune chêne. il disparut en 1961 des suites d'une tempête.
Les plantations d'arbres de la liberté se multiplièrent à partir de l'été 1792. Le premier texte officiel qui institua la plantation de l'arbre de la liberté est un décret de la Convention Nationale daté du 3 Pluviose An II (22 janvier 1794) : ce jour de Pluviose An Second de la République Française une et indivisible. La Convention Nationale décrète que dans toutes les communes de la République Française où l'arbre de la liberté aura péri, il en sera planté un d'ici au premier germinal; elle confie cette plantation et son entretien aux soins des bons citoyens afin que dans chaque commune l'arbre de la liberté fleurisse sous l'égide de la Constitution Française.
Le symbole du nouveau régime l'Arbre de la Liberté subit de nombreux attentats après Thermidor imputés aux opposants. Ainsi, à ROUEN le 12 Janvier 1793 soit neuf jours avant l'exécution de LOUIS XVI, des royalistes arborant la cocarde blanche, scièrent l'arbre de la liberté planté au Champ de Mars le 14 Juillet 1792 en réclamant la libération du roi. Les fauteurs de trouble furent jugés par le tribunal révolutionnaire et condamnés à mort le 8 septembre 1793.
La tradition de l'arbre de la liberté est un hommage rendu à la Devise Républicaine. En 1830, 1848, 1870, et 1945 à chaque étape du progrès des Libertés, des plantations furent organisées. Le registre des délibérations de cette époque ayant disparu, je n'ai pu savoir si un arbre de la liberté a été planté à SAINT PIERRE à l'époque révolutionnaire.

Lors de l'inauguration de la Salle Polyvalente, le 14 octobre 1989, le Conseil Municipal procédera à la plantation d'un ARBRE de la LIBERTE.

JP HERVIEUX

Les commentaires sont fermés.