Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 août 2009

L'ancien chateau de Varengeville

Le Château actuellement propriété de la MATMUT a été construit par Gaston LE BRETON à la fin du siècle dernier.
Auparavant à son emplacement s'élevait un autre château dont il ne subsiste aujourd'hui que la chapelle et le pavillon de style Louis XIII dont la construction remonterait au 17ème siècle.

Le 15 février 1620, l'Abbaye de Jumièges vend le fief de Varengeville à Charles DUVAL, escuyer, Seigneur de Coupeauville à la charge d'être tenu de la Baronnie de Duclair appartenant à cette abbaye.
La construction de l'ancien château serait attribuée à Charles DUVAL qui décède à Varengeville le 15 janvier 1650. Le Château de Varengeville demeure dans la famille DUVAL jusqu'à l'époque révolutionnaire.
En 1789, Vincent Raoul Louis DUVAL de BEAUMET l'habite. Après son décès vers 1800, il revient en héritage à sa fille Antoine Marguerite qui le vend le 8 avril 1816 à Casimir PERIER. La famille PERIER est originaire de Grenoble. Le père, Claude PERIER, fabricant de toile, devient député en 1800. Son fils Casimir est l'un des créateurs de la Banque de France, homme politique, député de Paris, il fut l'un des chefs de l'opposition libérale sous la Restauration, il fut ensuite Président de la Chambre des Députés, Président du Conseil puis Ministre de l'intérieur; c'est lui qui réprima sévèrement la révolte des Canuts de Lyon en 1831 et donna son nom à la famille CASIMIR-PERIER.

son petit fils Jean CASIMIR-PERIER fut Président de la République après l'assassinat de Sadi CARNOT en juin 1894.
Le 1er novembre 1828 Casimir PERIER vend le château et ses dépendances pour 255.000,00 francs à Godefroy Quirinus ROUFF, industriel en textiles dans les Vallées du Cailly et de l'Austreberthe . Godefroy Quirinus ROUFF fut maire de Saint-Pierre-de-Varengeville de 1837 à 1847.

En 1854, au décès de Godefroy Quirinus ROUFF, le château revient à sa fille Madeleine Iphygénie épouse de Pierre César DIEUSY, négociant et Président du Tribunal de Commerce de Rouen. .
En 1879, au décès de Madeleine Iphygénie DIEUSY, Edouard LEVERDIER acquiert le château et ses dépendances (194 ha). Edouard LEVERDIER est un riche négociant possédant de nombreuses fermes, terres et bois en Pays de Caux ainsi que le château du Vaudichon à Saint-Saëns. En 1887, il fait une donation partage entre ses trois enfants: Claire Marguerite épouse de Gaston LE BRETON devient pro-priétaire du château. En 1888, le château est en mauvais état.

Gaston LE BRETON, riche collectionneur, et Directeur des Musées Départementaux décide de le raser pour construire le château actuel.

J.P. HERVIEUX

Commentaires

bonjour.Vous avez peut-être une photo du château avant l'acquisition par Gaston Le Breton.Bien cordialement jean-paul

Écrit par : j.paul Bersoult | jeudi, 21 juillet 2011

Dans les années 50 la famille Dieusy était encore propriétaire terrienne a St Pierre. Avant les le Breton je ne suis pas sur que la photographie était très utilisée

Écrit par : canu.jy@free.fr | jeudi, 14 juin 2012

ça c'est de l'info!
Merci Mr HERVIEUX pour ce rappel historique et précis.

Écrit par : ROHMER | dimanche, 17 juin 2012

Qui étaient donc ces Le Breton, avaient-ils de la fortune pour bâtir une telle demeure ?La descendance Dieusy existe encore dans la commune, les très importants territoires qu'ils y possèdent encore ont été largement amputés par des ventes très récentes. Des Alleurs.

Écrit par : des alleurs | dimanche, 27 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.